1 2 3 4 5 6

Indicateur de qualité IQcnq

Les résultats erronés éventuellement rendus par les LBM lors des opérations de contrôle sont appelés "anomalies" .

Le Code de la santé publique distingue deux types d’anomalies : répétées ou importantes .
Il précise que "lorsque les résultats du contrôle de qualité d'un laboratoire présentent des anomalies répétées ou importantes au regard de leur utilisation médicale et que celles-ci sont jugées graves, le laboratoires est obligatoirement signalé par le directeur général de l'ANSM au ministre chargé de la santé..." (Article D.6213-16) .
Les autorités de santé peuvent alors décider de mener des actions auprès des laboratoires concernés.

L’indicateur de qualité CNQ (IQcnq)

L’indicateur de qualité CNQ (IQcnq) est  un système d’évaluation de l’ensemble des résultats obtenus annuellement par chaque laboratoire. Mis en place en  2007, il permet d’objectiver la notion d’anomalies répétées.

Cet outil de quantification globale des résultats permet à chaque laboratoire :
-  d’apprécier l’évolution de ses performances d’une année sur l’autre
-  de se situer par rapport aux autres LBM.

Il  permet à l’ANSM  :

-  de suivre de manière synthétique et objective la qualité des résultats des LBM français
-  de suivre de manière synthétique et objective la qualité des résultats des LBM français

Les anomalies " importantes "

Les anomalies importantes font l’objet d’une liste qui porte actuellement sur 7 analyses biologiques pour lesquelles un résultat erroné aurait de graves conséquences pour le patient :

  • groupage ABO-RH1et phénotypage RH-KEL1
  • RAI (dépistage et identification)
  • sérologie VIH
  • sérologie VHC
  • sérologie toxoplasmose
  • diagnostic du paludisme à Plasmodium falciparum
  • typage HLA

Lire aussi 

1 2 3 4 5 6