1 2 3 4 5 6 7 8

Produits issus du corps humain distribués en dehors des circuits réglementés

Réseau de partage de lait maternel sur facebook ( the Human Milk for Human Babies global network) 

 29/04/11

En avril 2011, l'Agence a été informée de l'existence sur Facebook d'un réseau mondial de partage de lait maternel "the Human Milk for Human Babies global network".
Ce réseau incluant la France met en contact des mères donneuses et des mères receveuses via Facebook.
Il se présente comme facilitant l'échange de lait en interdisant l'échange d’argent en contrepartie. Il renvoie à la responsabilité des parents pour la protection contre une éventuelle contamination et n'effectue aucun contrôle microbiologique sur le lait maternel faisant l'objet d'un don de mère à mère, ni de tests sérologiques des donneuses.

L'Agence déconseille vivement ce partage de lait sur Internet dont la qualité et l'innocuité ne sont pas garanties.
Cette pratique présente des risques pour la santé des bébés et jeunes enfants susceptibles de recevoir un lait contaminé.
En effet, des virus transmissibles par le lait maternel peuvent être présents : les plus fréquents sont  le HIV, le HTLV, les virus des hépatites et celui de la rubéole.

Les conditions de transport et de conservation du lait ne sont par ailleurs pas encadrées.  
Il est rappelé que les pouvoirs publics ont jugé utile d’organiser le don de lait maternel par la mise en place d’un réseau de lactariums.
Les lactariums permettent  de garantir la qualité et la sécurité du produit au travers d’un encadrement des conditions de collecte, de préparation, de conservation et de distribution du lait. Pour ces raisons, la collecte du lait humain ne peut être faite que par des lactariums agréés.(article L.2323-1 du CSP)

1 2 3 4 5 6 7 8