Conditions climatiques extrêmes et produits de santé

1 2

Canicule et produits de santé

L'exposition d'un individu à une température extérieure élevée, pendant une période plus ou moins longue, sans possibilité de récupération, est susceptible d'entraîner de graves complications dues à une réponse insuffisante ou inadaptée des mécanismes de thermorégulation.

Médicaments

L'adaptation à la chaleur met en jeu des mécanismes de défense dont l'efficacité peut être diminuée ou retardée. Certains sujets fragilisés s'adapteront plus lentement et plus difficilement à des températures extérieures élevées.
C'est notamment le cas des personnes âgées, ce d'autant plus qu'elles sont atteintes de pathologies sous-jacentes (en particulier cardiovasculaires, rénales et neuropsychiatriques), traitées en conséquence par des médicaments et qu'elles ont perdu leur autonomie.

En cas de vague de chaleur certains médicaments sont susceptibles d’aggraver un syndrome d’épuisement-déshydratation ou un coup de chaleur

De même, l'exposition à des températures élevées, pour des périodes plus ou moins prolongées, peut avoir une incidence sur la conservation des médicaments, particulièrement ceux nécessitant des précautions particulières de stockage et de conservation.

Lecteurs de glycémie

L’exposition à de fortes chaleurs constitue une agression pour l’organisme. Parmi les complications les plus graves, les patients risquent une déshydratation, un coup de chaleur ou le déséquilibre d’une maladie, comme le diabète.
L’exposition à des températures élevées, pour des périodes plus ou moins prolongées peut avoir une incidence sur la conservation et l’utilisation des bandelettes (ou électrodes), des solutions de contrôle et des lecteurs de glycémie.
Il est recommandé de se préparer à l’avance à des périodes de canicule en se familiarisant avec les conditions de conservation et d’utilisation.
Il faut être particulièrement vigilant sur les résultats obtenus en cas de canicule.

Utilisation des produits solaires

L’ANSM rappelle que l’exposition au soleil doit être proscrite pour les bébés et les jeunes enfants.

Elle recommande une exposition mesurée au soleil et l’utilisation d’un produit solaire adapté au type de peau et aux conditions d’ensoleillement.
Il est de plus conseillé d’appliquer le produit de protection solaire avant l’exposition au soleil et d’en renouveler fréquemment l’application surtout après avoir transpiré, avoir nagé ou s’être essuyé. L’ANSM appelle l’attention du consommateur sur le fait que le niveau de protection diminue nettement si la quantité de produit appliqué est insuffisante.

1 2