1 2

Résultats des appels à projet

 
En quatre ans, 36 projets ont été financés par l’ANSM dans des secteurs aussi variés que l’information aux patients, l’accompagnement de l’auto-déclaration des effets indésirables, ou les difficultés à l’observance d’un traitement. Suivant les projets, le soutien financier s'est élevé de 6000 à 50.000 euros.

 Les appels à projets sont ouverts  aux :

  • associations de personnes impliquées dans le soutien aux personnes malades ou aux personnes handicapées 
  • associations d’aidants 
  • associations de victimes 
  • associations d’usagers ou de consommateurs dans la mesure où elles ont une implication avérée dans le domaine des produits de santé.

Les thématiques sont libres. Les projets subventionnés correspondent à : 

  • des actions d'information  auprès des patients et des aidants sur la prise en compte des risques d’effets indésirables et conduite à tenir
  • ou des enquêtes  sur les difficultés pratiques liées à un médicament ou autre produit de santé

Ils proposent des outils ou réponses adaptées (site Internet, media sociaux, application mobile, videos, brochures, dépliants et/ou posters…) visant à informer les patients sur les risques d’effets indésirables concernant une classe thérapeutique ou les différents traitements utilisés dans la prise en charge d’une maladie chronique.
Les résultats des appels à projets montrent la capacité des associations à se mobiliser pour proposer des actions adaptées au champ d’intervention de l’ANSM.

Dans le processus de décision, chaque projet est analysé par deux ou trois experts selon le type de projet :

  • un spécialiste médical du domaine thérapeutique dans lequel se situe le projet,
  • un représentant d’association de patients
  • un représentant de centre régional de pharmacovigilance (CRPV)  pour les projets intégrant l'accompagnement de la déclaration des effets indésirables par les patients,

Leur avis est soumis au jury de l’appel à projets.

1 2