1 2 3 4 5

Médicaments

Les médicaments sous forme nanoparticulaire sont encore peu nombreux.
La vectorisation est un des principaux axes de développement de la recherche : elle permet  de protéger les substances actives, de les délivrer là où elles sont nécessaires et de passer les barrières physiologiques.

Les premiers produits faisant appel à cette technologie ont concerné les médicaments, fortement toxiques, contre le cancer : grâce au meilleur ciblage  des cellules, il est possible de réduire les doses nécessaires et les effets indésirables associés tout en préservant l’efficacité.

Ces bénéfices escomptés ne doivent cependant pas faire oublier les risques potentiels et les difficultés d’évaluation des médicaments sous forme nanoparticulaire.
Le directeur général de l’Agence a, pour ces raisons, demandé au travail du Groupe Innovation non clinique d’établir des recommandations.

Lire aussi

  Cette publication fait suite au travail du Groupe Innovation non clinique

1 2 3 4 5