1 2 3 4 5

Nanotechnologies et produits de santé

Les nanotechnologies  visent à réduire la taille des éléments pour obtenir de nouvelles propriétés. Leur utilisation dans le domaine de la santé est encore inégale. Elle varie selon les types de produits : médicaments, dispositifs médicaux, produits cosmétiques.
Il est généralement fait référence, dans ce cadre aux :

  • nanoparticules  (particules d’une taille comprise entre 1 et 100 nanomètres)
  • nano-objets  (au moins une dimension à l’échelle nanométrique)
  • nanomatériaux  (matériaux composés ou constitués pour tout ou partie de nano-objets).

Il convient, dans une perspective bénéfices/risques, de distinguer les produits à finalité thérapeutique (médicaments et dispositifs médicaux) des produits cosmétiques.

Lire aussi 

L'engagement de  l'ANSM

Les produits utilisant les propriétés nanoparticulaires doivent être développés et évalués de façon spécifique et adaptée.

De nouvelles approches, notamment toxicologiques, prenant en compte les spécificités de ces  produits et leur risque potentiel sont nécessaires.

L’ANSM participe activement à ces réflexions scientifiques :

  • au niveau national, elle met  en place des groupes de travail tel le Groupe de travail Innovation non clinique
  • au niveau européen et mondial elle participe à différents groupes de réflexion sur ce sujet tel le New and Emerging Group (N&ET) de la commission européenne.

L'ANSM suit aussi pro-activement le développement des nouveaux produits de santé faisant appel aux nanotechnologies : de nombreux porteurs de projet sont rencontrés dans le cadre de sa politique d’’accompagnement de l’innovation.

Enfin, elle participe aux discussions sur les évolutions nécessaires du cadre réglementaire actuel pour ces produits de santé.

Lire aussi
1 2 3 4 5