Qui sommes-nous ?
L'ANSM en bref
Nos engagements
Nos missions
Notre périmètre
Notre organisation
Déontologie et transparence
Publications institutionnelles
Rejoignez-nous !
Notre agenda
 
Disponibilité des produits de santé
Médicaments
Dispositifs médicaux et dispositifs médicaux de diagnostic in vitro
Vaccins
 
Vos démarches
Industriel
Organismes notifiés
Professionnel de santé
Patient
Chercheur

Thérasolv 100 000 U, poudre pour solution injectable/pour perfusion – [urokinase]

PUBLIÉ LE 24/12/2021 - MIS À JOUR LE 04/08/2022
Tension d'approvisionnement à partir du vendredi 17 décembre 2021
A+ A-

DCI

Urokinase (mammifère/humain/urine)

Indications

Lyse intravasculaire des caillots sanguins dans les cas suivants :
  • Thrombose des cathéters veineux centraux et périphériques ;
  • Artériopathie périphérique oblitérante aiguë avec menace d'ischémie d'un membre ;
  • Thrombose veineuse profonde proximale aiguë étendue ;
  • Embolie pulmonaire aiguë massive.

Laboratoire exploitant

Theradial
Observations particulières
  • Une vigilance vous est demandée sur l’utilisation des dosages de Thérasolv en fonction des posologies des indications dans lequel il est utilisé :
    • Thérasolv 100 000 UI : lyse intravasculaire des caillots sanguins en cas de thrombose des cathéters veineux centraux et périphériques
    • Thérasolv 250 000 UI et 500 000 UI : lyse intravasculaire des caillots sanguins en cas de :
      • Artériopathie périphérique oblitérante aiguë avec menace d'ischémie d'un membre ;
      • Thrombose veineuse profonde proximale aiguë étendue ;
      • Embolie pulmonaire aiguë massive.
  • Contingentement quantitatif en place
Attention : Des cas d’erreurs médicamenteuses liés au non-respect de la posologie et du mode d’administration de Thérasolv nous ont été rapportés. Aussi, nous vous rappelons la nécessité de consulter le RCP de Thérasolv avant son utilisation. Des recommandations européennes ou internationales sont également disponibles pour les protocoles d’administration selon l’état clinique du patient.
  
Afin de sécuriser autant que possible la situation en France et de préserver les stocks disponibles, la vente et l’exportation du médicament par les grossistes répartiteurs vers l’étranger est interdite à compter de la publication de cette fiche d’information sur notre site (application de la loi de santé publique 2016-41 publiée au Journal Officiel le 27 janvier 2016 et des dispositions des articles L. 5121-30 et L.5124-17-3 du Code la Santé Publique).


Cette mesure d’interdiction de vente en dehors du territoire national, ou aux distributeurs en gros à l’exportation, doit être appliquée et respectée jusqu’à la remise à disposition normale du médicament, permettant un approvisionnement continu et approprié du marché national.