Qui sommes-nous ?
L'ANSM en bref
Nos engagements
Nos missions
Notre périmètre
Notre organisation
Déontologie et transparence
Publications institutionnelles
Rejoignez-nous !
Notre agenda
 
Bulletin officiel des actes, décisions et avis
Décisions institutionnelles
Décisions liées aux médicaments
Décisions liées aux produits sanguins et autres produits biologiques
Décisions liées aux médicaments dérivés du plasma
Décisions liées aux dispositifs médicaux et dispositifs médicaux de diagnostic in vitro
Injonctions
Décisions de police sanitaire
Sanctions financières
Avis
 
Disponibilité des produits de santé
Médicaments
Dispositifs médicaux et dispositifs médicaux de diagnostic in vitro
Vaccins
 
Vos démarches
Industriel
Organismes notifiés
Professionnel de santé
Patient
Chercheur
20231030_tensions_corgard_170x170
PUBLIÉ LE 30/10/2023 - MIS À JOUR LE 19/01/2024

Tensions d’approvisionnement en Corgard 80 mg (nadolol) : allègement des conditions de délivrance

A+ A-
En raison de fortes tensions d’approvisionnement en Corgard (nadolol), un protocole strict de délivrance a été mis en place le 30 octobre 2023 afin de réserver le traitement aux patients atteints de troubles du rythme d’origine génétique, chez lesquels ce médicament ne peut être ni substitué, ni arrêté sans risque vital.

À compter du 18 janvier 2024, au vu des stocks actuels, la délivrance n’est plus limitée à ces indications. Corgard peut désormais aussi être prescrit et dispensé pour prévenir tous les troubles du rythme ventriculaire. Le maintien du traitement alternatif dans les autres indications reste recommandé tant que des tensions d’approvisionnement en Corgard persistent. Cette situation devrait perdurer jusqu’au mois de mars, période où le niveau des approvisionnements doit redevenir normal.

D’ici là, la quantité de boîtes de médicaments distribuées en ville restera étroitement surveillée. La distribution à l’hôpital ne fait, elle, l’objet d’aucune restriction.
Information pour les prescripteurs
La situation de chaque patient est à réévaluer au cas par cas lors de sa prochaine consultation.

Vous pouvez désormais prescrire Corgard, dans le respect des recommandations existantes, en prévention des troubles du rythme ventriculaire, sans limitation aux patients atteints de syndromes arythmiques héréditaires (syndrome du QT long congénital et tachycardie ventriculaire polymorphe catécholaminergique).

Les patients traités pour une hypertension artérielle ou pour une autre indication que la prévention des troubles du rythme ventriculaire, qui se sont vu prescrire une alternative à Corgard depuis fin octobre 2023 et qui sont bien équilibrés, peuvent conserver leur traitement actuel.

Pour rappel, et selon les recommandations en vigueur, Corgard n’est pas le traitement de première intention dans les indications autres que celles des troubles du rythme ventriculaire. Par ailleurs, une attention particulière doit être portée en cas de modification de traitement.
Information pour les pharmaciens
Les stocks actuels permettent de lever les restrictions d’usage mises en place fin octobre 2023 pour limiter le nombre de boîtes distribuées dans les pharmacies (= contingentement qualitatif). Afin de préserver ces stocks, une limitation du nombre de boîtes livrées est appliquée dans les officines uniquement (= contingentement quantitatif). La distribution à l’hôpital ne fait l’objet d’aucune restriction

Vous pouvez commander Corgard auprès de votre grossiste-répartiteur habituel. La dispensation ne nécessite plus d’ordonnance d’un centre de référence ou de compétence maladies rares spécialisé dans les troubles du rythme cardiaque héréditaires ou rares : la présentation d’une simple ordonnance suffit.

Les patients traités pour une hypertension artérielle ou pour une autre indication que la prévention des troubles du rythme ventriculaire, qui se sont vus prescrire une alternative à Corgard depuis fin octobre 2023 et qui sont bien équilibrés, peuvent conserver leur traitement actuel.

Pour rappel, et selon les recommandations en vigueur, Corgard n’est pas le traitement de première intention dans les indications autres que celles des troubles du rythme ventriculaire. Par ailleurs, une attention particulière doit être portée en cas de modification de traitement.
Information pour les patients
Si vous êtes suivi dans un centre de référence ou de compétence maladies rares spécialisé dans les troubles du rythme cardiaque héréditaires ou rares, votre suivi ne change pas.  

Si votre suivi est assuré par un cardiologue ou un médecin généraliste, vous pouvez prendre rendez-vous pour une consultation, afin qu’il réévalue votre traitement selon votre situation personnelle.

Si le traitement alternatif qui vous a été prescrit depuis fin octobre vous convient, votre médecin pourra le maintenir, en particulier si vous êtes traité pour une hypertension artérielle ou pour une autre indication que la prévention des troubles du rythme ventriculaire. Dans les autres cas, il pourra décider d’une reprise immédiate de votre traitement par Corgard.
En cas d’effet indésirable suspecté d'être dû à un médicament, déclarez-le immédiatement auprès de votre centre régional de pharmacovigilance qui pourra, si besoin, discuter avec vous de l’imputabilité médicamenteuse.
Tension d'approvisionnement PUBLIÉ LE 15/09/2023 - MIS À JOUR LE 18/01/2024

Corgard 80 mg, comprimé sécable – [nadolol]

Corgard (nadolol) est un bêtabloquant utilisé en cardiologie dans plusieurs indications dont l’hypertension artérielle. Ce médicament fait l’objet de fortes tensions d’approvisionnement qui devraient durer jusqu’à la fin du premier trimestre 2024. Le laboratoire Cheplapharm indique que l’origine de cette rupture est un défaut d'approvisionnement en matière première.
Afin que les patients traités par Corgard puissent bénéficier d’un traitement adapté, des recommandations ont été élaborées avec les représentants des professionnels de santé et des patients, ainsi que des centres de référence ou de compétence maladies rares spécialisés dans les troubles du rythme cardiaque héréditaires ou rares.
Corgard doit être réservé aux patients chez lesquels ce médicament ne peut être ni substitué, ni arrêté sans risque vital. Cela concerne environ 15 000 patients atteints de troubles du rythme d’origine génétique :
  • Le syndrome du QT long congénital ;
  • La tachycardie ventriculaire polymorphe catécholaminergique.
Un protocole spécifique est mis en place à l’attention des professionnels de santé afin de permettre à ces patients de disposer de leur traitement par Corgard malgré les tensions d’approvisionnement actuelles.

Pour les autres indications, un traitement alternatif sera prescrit aux patients pour poursuivre leur prise en charge. Les stocks des alternatives sont disponibles en quantité suffisante.
Information pour les patients
Vous allez être contacté(e) par votre pharmacien puis par votre médecin (cardiologue ou médecin généraliste).

Vous êtes traité(e) par Corgard (nadolol) pour un syndrome du QT long congénital ou une tachycardie ventriculaire polymorphe catécholaminergique :
  • Si vous êtes déjà suivi(e) dans un centre de référence ou de compétence maladies rares spécialisé dans les troubles du rythme cardiaque héréditaires ou rares, le médecin de ce centre va établir et vous faire parvenir une nouvelle ordonnance de Corgard.
  • Si vous êtes suivi(e) par un cardiologue de ville ou un médecin généraliste, celui-ci vous mettra en lien avec un centre de référence ou de compétence maladies rares spécialisé dans les troubles du rythme cardiaque héréditaires ou rares, seul habilité à établir votre nouvelle ordonnance.
Dans ces deux cas, vous devrez prendre contact avec le centre pour faire une demande d’ordonnance de Corgard.
Vous vous pourrez ensuite vous rendre dans votre pharmacie habituelle  pour obtenir votre traitement.

Vous êtes traité(e) par Corgard pour une autre indication :
  • Votre cardiologue ou votre médecin traitant remplacera votre médicament par un autre. Les stocks des autres traitements sont disponibles en quantité suffisante.
En cas d’effet indésirable suspecté d'être dû à un médicament déclarez-le immédiatement auprès de votre centre régional de pharmacovigilance qui pourra, si besoin, discuter avec vous de l’imputabilité médicamenteuse.

Information pour les cardiologues et les médecins généralistes
Corgard (nadolol) doit être réservé aux patients chez lesquels ce médicament ne peut être ni substitué, ni arrêté sans risque vital. Cela concerne exclusivement les patients atteints de troubles du rythme d’origine génétique :
  • Le syndrome du QT long congénital (SQTL) ;
  • La tachycardie ventriculaire polymorphe catécholaminergique (TVPC).
Vous devez contacter votre patient.  

Si votre patient est concerné par une de ces deux pathologies :
  • Mettez-le en lien avec un centre de référence ou de compétence maladies rares spécialisés dans les troubles du rythme cardiaque héréditaires ou rares afin que celui-ci lui adresse une ordonnance spécifique pour obtenir son traitement auprès de sa pharmacie.
Si votre patient est traité pour une autre pathologie, comme l’hypertension :
  • Substituez le médicament Corgard (nadolol) par un autre médicament.
    À l’exception du sotalol, la société française de cardiologie (SFC) recommande d’utiliser des bêtabloquants, comme par exemple : Atenolol (50 à 100 mg), Betaxolol (10 à 20 mg), Acebutolol (200 à 400 mg), Nébivolol (5 à 10 mg), ou encore Bisoprolol (2,5 à 10 mg).
  • Si la substitution par un bêtabloquant n’est pas adaptée, la SFC recommande de remplacer Corgard par une association d’autres classes thérapeutiques (IEC, ARA2, inhibiteur calcique, diurétique).
Information pour les pharmaciens
Corgard (nadolol) doit être exclusivement réservé aux patients chez lesquels ce médicament ne peut être ni substitué, ni arrêté sans risque vital. Cela concerne les patients atteints de troubles du rythme d’origine génétique :
  • Le syndrome du QT long congénital (SQTL) ;
  • La tachycardie ventriculaire polymorphe catécholaminergique (TVPC).
Contactez les prescripteurs afin qu’ils se mettent en lien avec les patients. En parallèle contactez directement les patients pour les informer de la situation et de la conduite à tenir en fonction de leur pathologie.

Pour les patients atteints d’une des deux pathologies mentionnées ci-dessus :

Vous pourrez continuer à leur délivrer Corgard sur présentation d’une ordonnance émanant d’un centre de référence ou de compétence maladies rares spécialisé dans les troubles du rythme cardiaque héréditaires ou rares.

Vous remplirez le formulaire de commande prévu à cet effet, que vous adresserez au laboratoire.
Pour les patients traités pour une autre pathologie, comme l’hypertension :


Vous délivrerez le nouveau traitement prescrit par le cardiologue ou le médecin traitant.

En effet, les stocks actuels de Corgard ne sont pas suffisants pour traiter ces patients, tandis que les stocks des alternatives sont en quantité suffisante.