Qui sommes-nous ?
L'ANSM en bref
Nos engagements
Nos missions
Notre périmètre
Notre organisation
Déontologie et transparence
Publications institutionnelles
Rejoignez-nous !
Notre agenda
 
Disponibilité des produits de santé
Médicaments
Dispositifs médicaux
Vaccins
 
Vos démarches
Industriel
Organismes notifiés
Professionnel de santé
Patient
Chercheur
Tensions_approvisionement_Illus
PUBLIÉ LE 18/04/2019 - MIS À JOUR LE 16/10/2020

Utilisation des immunoglobulines humaines polyvalentes (Ig) dans un contexte de tensions d’approvisionnement : point sur les actions mises en œuvre

A+ A-
Le Comité Scientifique Spécialisé Temporaire (CSST) consacré à la révision des usages prioritaires des immunoglobulines polyvalentes humaines (Ig) composé d’un panel d’experts (professionnels de santé et associations de patients) s’est à nouveau réuni à l’ANSM le 3 avril 2019 pour faire un point sur la hiérarchisation des indications des Ig et sur les actions mises en œuvre depuis un an.
Il ressort que l’approvisionnement en Ig est aujourd’hui globalement plus satisfaisant, du fait des solutions alternatives mises en place par l’Agence et de la priorisation des indications appliquée sur le terrain avec l’implication de l’ensemble des parties prenantes, associations de patients et professionnels de santé. La disponibilité des Ig demeure toutefois préoccupante et la liste de priorisation, qui vient d’être actualisée, reste toujours en vigueur pour épargner ces médicaments indispensables.

Dans le cadre du suivi très rapproché de l’utilisation des Ig compte tenu des fortes tensions d’approvisionnement observées depuis plusieurs mois, le CSST a été réuni une seconde fois, un an après sa mise en place, pour faire un bilan des consommations et des pratiques observées sur le terrain.
L’ensemble des données présentées au cours de cette séance met en exergue :
  • Une situation plus satisfaisante qu’il y a un an en termes d’approvisionnement, en particulier grâce aux mesures mises en place par l'ANSM telles que l’importation de spécialités destinées à d’autres marchés et le suivi étroit des stocks.
  • Un impact notable sur les consommations, avec une nette diminution (en kg consommés) depuis l’encadrement renforcé des prescriptions. Ceci met en évidence la prise en compte et l’application des recommandations de hiérarchisation au sein des établissements, en dépit d’une certaine disparité régionale, pour épargner ces médicaments rares et indispensables.
Ces données méritent toutefois d'être consolidées afin de tirer des conclusions plus robustes et d'envisager d’éventuelles autres mesures permettant de maîtriser davantage les prescriptions d’Ig. Une analyse plus fine des données de consommation sur le plan quantitatif et qualitatif est attendue et permettra d’objectiver les volumétries notamment par indications.

Compte-tenu de la situation qui reste difficile et incertaine en termes de disponibilité en Ig sur le long terme, la liste des indications prioritaires a été actualisée au cours de cette séance dans une optique d'harmonisation des pratiques sur le territoire. Cette liste des indications prioritaires sera à nouveau relayée sous la forme d’une note d’information auprès des ARS, des établissements de santé et des professionnels de santé. Elle sera également diffusée via le réseau des centres de référence maladies rares et les filières de santé maladies rares, les sociétés savantes et les associations de patients concernées.

Le respect de cette hiérarchisation des indications des Ig est indispensable pour épargner les Ig et favoriser leur bon usage dans un contexte mondial de pénurie.
CSST Hiérarchisation des indications des immunoglobulines humaines polyvalentes en situation de forte tension d'approvisionnement ( Comptes-rendus, recommandations) Note d'information n° DGS/PP2/DGOS/PF2/2019/144 du 25 juin 2019 relative à l’actualisation de la hiérarchisation des indications des immunoglobulines humaines polyvalentes