Qui sommes-nous ?
L'ANSM en bref
Nos engagements
Nos missions
Notre périmètre
Notre organisation
Déontologie et transparence
Publications institutionnelles
Rejoignez-nous !
Notre agenda
 
Disponibilité des produits de santé
Médicaments
Dispositifs médicaux et dispositifs médicaux de diagnostic in vitro
Vaccins
 
Vos démarches
Industriel
Organismes notifiés
Professionnel de santé
Patient
Chercheur
20210309_64_Covid19_Don_de_selles_Conditions_securisation_intestins_170x170
PUBLIÉ LE 19/09/2022

Virus de la variole du singe : recommandations pour sécuriser les dons de selles dans le cadre de la transplantation de microbiote fécal (TMF)

A+ A-
Dans le contexte actuel de circulation du virus de la variole du singe (virus Monkeypox) en France, nous souhaitons rappeler les recommandations visant à sécuriser les dons de selles dans le cadre de la transplantation de microbiote fécal (TMF).
Ces recommandations sont détaillées dans une note publiée sur notre site internet, mise à jour en novembre 2016. Elles concernent la collecte de selles pour la TMF dans le cadre des essais cliniques et s’appliquent également à la collecte de selles pour les préparations en pratique courante. Elles sont alignées sur les règles visant à sécuriser les dons de sang.

En ce qui concerne le virus de la variole du singe ,comme pour les donneurs de sang, les modalités de sélection des donneurs de selles doivent être renforcées selon les recommandations de l’ECDC du 23 mai 2022 (Rapid risk assessment - Monkeypox multi-country outbreak) et l’avis du HCSP du 9 juin 2022 :
  • pour les donneurs présentant une infection confirmée, probable ou suspectée par le virus monkeypox : ajournement de 42 jours, à partir de la date de début des signes cliniques ;
  • pour les donneurs identifiés comme cas-contact d’un cas confirmé, probable ou suspect : ajournement de 21 jours à partir de la date du dernier contact ;
  • pour les donneurs ayant reçu le vaccin Imvanex (vaccin vivant atténué) : ajournement de 28 jours après la dernière dose de vaccin.
Les professionnels de santé qui réalisent les collectes doivent être informés et sensibilisés à identifier les facteurs de risque des donneurs en se basant sur le questionnaire mentionné ci-dessus (qui s’aligne sur le questionnaire préalable au don de sang).

Nous avons partagé ces recommandations aux personnes concernées

En lien avec cette information