Qui sommes-nous ?
L'ANSM en bref
Nos engagements
Nos missions
Notre périmètre
Notre organisation
Déontologie et transparence
Publications institutionnelles
Rejoignez-nous !
Notre agenda
 
Disponibilité des produits de santé
Médicaments
Dispositifs médicaux
Vaccins
 
Vos démarches
Industriel
Organismes notifiés
Professionnel de santé
Patient
Chercheur

Mesures de précaution pour limiter le risque de maladie veino-occlusive hépatique (MVO) chez les patients atteints de lymphome et recevant une autogreffe

RISQUES MEDICAMENTEUX - Médicaments - PUBLIÉ LE 03/04/2018 - MIS À JOUR LE 23/04/2021
A+ A-
Information destinée aux aux oncologues, hématologues, internistes, hépatologues et pharmaciens hospitaliers

L'ANSM a adressé un courrier, en collaboration avec LYSA, "the Lymphoma study association", aux oncologues, hématologues, internistes, hépatologues et pharmaciens hospitaliers afin de les alerter sur les mesures de précaution recommandées pour limiter le risque de maladie veino-occlusive hépatique (MVO) chez les patients atteints de lymphome et recevant une autogreffe.