Qui sommes-nous ?
L'ANSM en bref
Nos engagements
Nos missions
Notre périmètre
Notre organisation
Déontologie et transparence
Publications institutionnelles
Rejoignez-nous !
Notre agenda
 
Bulletin officiel des actes, décisions et avis
Décisions institutionnelles
Décisions liées aux médicaments
Décisions liées aux produits sanguins et autres produits biologiques
Décisions liées aux médicaments dérivés du plasma
Décisions liées aux dispositifs médicaux et dispositifs médicaux de diagnostic in vitro
Injonctions
Décisions de police sanitaire
Sanctions financières
Avis
 
Disponibilité des produits de santé
Médicaments
Dispositifs médicaux et dispositifs médicaux de diagnostic in vitro
Vaccins
 
Vos démarches
Industriel
Organismes notifiés
Professionnel de santé
Patient
Chercheur
20231219_actu_recos_antibios_170x170
PUBLIÉ LE 20/12/2023

Recommandations pour le bon usage des antibiotiques

A+ A-
Nous publions des recommandations à l’attention des patients, parents, professionnels de santé, pour souligner l’importance de bien utiliser les antibiotiques. Elles ont été élaborées avec les représentants des professionnels de santé, après consultation des associations de patients.
Il est important de rappeler le caractère indispensable de ces médicaments, tout autant que la nécessité d’un usage raisonné.
La surconsommation ou l’usage inapproprié des antibiotiques sont les causes principales du développement de l’antibiorésistance qui contribue à diminuer l’efficacité des antibiotiques.
Les dernières données de l’ANSM montrent que la consommation des antibiotiques en France est toujours trop importante (la France se place au 5e rang des pays les plus consommateurs d’antibiotiques en Europe) accompagnée d’un mésusage qui favorise l’apparition de bactéries résistantes. Résultat : l’efficacité des antibiotiques est menacée. La résistance aux antibiotiques est un phénomène qui existe depuis de longues années et qui se développe de façon préoccupante dans le monde, amenant l’Organisation mondiale de la santé à alerter sur cette situation en la qualifiant de « pandémie silencieuse ».
Cette perte d’efficacité des antibiotiques peut aboutir à des impasses thérapeutiques, c'est-à-dire qu’aucun antibiotique n’est efficace pour traiter des infections.

De nombreuses prescriptions d’antibiotiques demeurent inutiles ou inappropriées. Dans un contexte de fortes tensions d'approvisionnement, ne pas utiliser les antibiotiques à bon escient est d’autant plus problématique.

Par conséquent, il est indispensable de renforcer nos actions visant à réduire cette surconsommation ce qui permettrait de limiter les problèmes de pénuries, notamment lors des épidémies hivernales, et d’éviter le développement de bactéries résistantes.
Dans ce contexte, la juste prescription comme l’utilisation à bon escient des antibiotiques constituent un véritable partenariat gagnant/gagnant au profit de la santé de la population.

Préserver l’efficacité des antibiotiques reste une priorité et un enjeu majeur de santé publique pour les populations actuelles et les générations futures.