Qui sommes-nous ?
L'ANSM en bref
Nos engagements
Nos missions
Notre périmètre
Notre organisation
Déontologie et transparence
Publications institutionnelles
Rejoignez-nous !
Notre agenda
 
Disponibilité des produits de santé
Médicaments
Dispositifs médicaux
Vaccins
 
Vos démarches
Industriel
Organismes notifiés
Professionnel de santé
Patient
Chercheur

Laroxyl 40 mg/mL, solution buvable : changement du dispositif d’administration

RISQUES MEDICAMENTEUX - Médicaments - PUBLIÉ LE 30/07/2021
A+ A-
Information destinée aux médecins généralistes, psychiatres, neurologues, pédiatres, pharmaciens d’officine, et pharmaciens hospitaliers
En accord avec l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), Teofarma souhaite vous informer du changement de dispositif d’administration concernant la spécialité Laroxyl 40 mg/mL, solution buvable à partir du 19 juillet 2021, pour améliorer le bon usage et diminuer le risque d’erreur médicamenteuse dans les traitements autorisés, en particulier chez l’adulte dans le traitement des douleurs neuropathiques périphériques, le traitement prophylactique des céphalées de tension et le traitement de fond de la migraine : la posologie peut être indiquée en mg ou bien en gouttes.

La seringue doseuse graduée est remplacée par le dispositif compte-gouttes.
Pour les prescripteurs
  • Indiquez sur l’ordonnance la posologie à administrer au patient en mg ou bien en gouttes et la fréquence des prises.
    Rappel : 1 goutte correspond à 1 mg d’amitriptyline.
Pour les pharmaciens
  • Pour toute nouvelle commande de Laroxyl en solution buvable, vous recevrez la nouvelle présentation avec le dispositif compte-gouttes ;
  • La nouvelle présentation de Laroxyl 40 mg/mL, solution buvable sera identifiable par la mention temporaire « Nouveau dispositif d’administration – Compte-gouttes » sur l’étui. Le code CIP est identique à celui de l’ancienne présentation ;
  • Vous devrez délivrer aux patients la nouvelle présentation ;
Lors de cette délivrance, il est donc demandé aux pharmaciens :
  • d'être vigilants sur l’expression de la posologie sur l'ordonnance qui peut être libellée en mg ou bien en gouttes, une goutte correspond à 1 mg d’amitriptyline;
  • d'indiquer sur le conditionnement la posologie à administrer en mg ou bien en gouttes et la fréquence des prises.
  • de signaler au patient le changement de mode d’administration et donc à la possibilité d’avoir une posologie exprimée en gouttes ou bien en mg,