Qui sommes-nous ?
L'ANSM en bref
Nos engagements
Nos missions
Notre périmètre
Notre organisation
Déontologie et transparence
Publications institutionnelles
Rejoignez-nous !
Notre agenda
 
Disponibilité des produits de santé
Médicaments
Dispositifs médicaux et dispositifs médicaux de diagnostic in vitro
Vaccins
 
Vos démarches
Industriel
Organismes notifiés
Professionnel de santé
Patient
Chercheur

Evusheld (Tixagévimab / Cilgavimab)

PUBLIÉ LE 14/01/2022 - MIS À JOUR LE 01/09/2022
A+ A-
Actualisation du 31/07/2022 :

Dans le cadre de la mise à disposition d'Evusheld dans les établissements de santé, certaines PUI disposent d'un stock de flacons avec une date de péremption au 31 juillet 2022 pour les lots CAAB, CAAC et CAAD.
Après évaluation de nouvelles données de stabilité transmises par le laboratoire AstraZeneca, une extension de la durée de vie des flacons à 24 mois pour ces lots a été accordée, soit une nouvelle date de péremption à janvier 2023.

Spécialité(s) pharmaceutique(s)

Evusheld (Tixagévimab / Cilgavimab)
150 mg +150 mg, solution injectable

Substance active

Tixagévimab / Cilgavimab (AZD7442)

Laboratoire

AstraZeneca

Statut(s)

AAC en cours

AAP le 09/12/2021

Critères d'octroi

  • Traitement de la COVID-19 : tous les critères suivants doivent être remplis :
    • adulte ou enfant (âgé de 12 ans et plus, pesant au moins 40 kg) à haut risque de forme sévère de la COVID-19,
    • infection par SARS-CoV-2 confirmée,
    • variant Omicron confirmé ou suspecté au vu de la situation épidémiologique locale,
    • sujet non-répondeur ou faiblement répondeur après un schéma vaccinal complet, ou non-vacciné contre la COVID-19. Les patients ayant préalablement reçus l’association casirivimab/imdevimab sont également éligibles.
  • Prophylaxie post-exposition de la COVID-19 : tous les critères suivants doivent être remplis :
    • adulte ou enfant (âgé de 12 ans et plus, pesant au moins 40 kg) cas-contact d’un sujet infecté par le SARS-CoV-2 (variant Omicron confirmé ou suspecté au vu de la situation épidémiologique locale),
    • sujet n’ayant pas développé du fait de son immunodépression une réponse vaccinale satisfaisante après un schéma vaccinal complet conformément aux recommandations vaccinales en vigueur (patient non répondeur ou faiblement répondeur) OU sujet non-éligible à la vaccination,
    • sujet appartenant à l’un des sous-groupes à très haut risque de forme sévère de COVID-19 :
      • Patients atteints d’un cancer solide,
      • Receveurs de greffes d’organes solides,
      • Receveurs d’une greffe allogénique de cellules souches hématopoïétiques,
      • Hémopathies lymphoïdes : leucémies lymphoïdes chroniques traitées ou non, lymphomes non hodgkiniens et myélomes sous traitement, y compris les patients receveurs de thérapie cellulaire génique de type CAR-T cell ou d’anticorps thérapeutiques bi-phénotypiques,
      • Patients recevant un traitement par anticorps anti-CD20 ou inhibiteurs de BTK ou azathioprine, cyclophosphamide et mycophénolate mofétil,
      • Sujets porteurs d’un déficit immunitaire primitif.

Autres informations

Il existe un Accès précoce (AP) dans la Prophylaxie pré exposition de la COVID-19,

Posologie et voie d’administration :

Dans le cadre d’un traitement ou d’une prophylaxie post-exposition, la voie IV est recommandée par rapport à la voie IM pour une action plus rapide. Malgré la mention IM sur l’étiquetage des flacons, ceux-ci peuvent être utilisés par voie IV.

La dose recommandée chez l’adulte et l’enfant âgé de 12 ans et plus pesant au moins 40 kg est une dose unique de 600 mg (300 mg par anticorps) en IV lente (perfusion).

Les volumes correspondant à la dose prescrite de tixagevimab et de cilgavimab sont à diluer ensemble dans une même poche de NaCl 0.9% 100 ml. La totalité de la solution diluée est à administrer par voie IV, sur une durée d’au moins 30 minutes, avec filtre 0.2 μM. A la fin de la perfusion, effectuer un rinçage de la ligne avec au moins 25 à 50 ml de NaCl 0.9%. Une surveillance (pression artérielle, fréquence cardiaque, température, saturation en oxygène) doit être réalisée pendant la durée de la perfusion et pendant au moins 1 heure après la fin de la perfusion.

Données d’efficacité limitées :

Les autorisations d’accès compassionnel (AAC) sont octroyées au regard des situations d’impasse thérapeutique, compte-tenu des options thérapeutiques disponibles à ce jour non actives sur le VOC Omicron.
L’efficacité de l’AZD7442 (ou Evusheld) en traitement curatif ou en prophylaxie post-exposition, particulièrement en cas d’infection par le VOC Omicron est à ce jour incertaine. En effet, son utilisation n’est validée que dans la prophylaxie pré-exposition sur la base des résultats de l’étude PROVENT. La communication du laboratoire relative à l’étude de phase III TACKLE (AZD7442 en traitement curatif chez le patient ambulatoire à haut risque) rapporte une réduction du risque de développer une forme grave de la maladie ou de décéder par rapport au placebo. Cependant, aucune donnée complémentaire ni publication des résultats de cette étude n’est disponible à ce stade. Dans l’essai STORM CHASER en prophylaxie post-exposition, des résultats d’analyses en sous-groupe suggèrent une efficacité de l’AZD7442 à réduire l’incidence de COVID-19 symptomatique chez les sujets ayant un test RT-PCR négatif à l’inclusion. Toutefois, la significativité n’a pas été atteinte sur le critère de jugement principal, ce qui rend discutable toute interprétation d’analyses en sous-groupe. Enfin, ces études n’ayant pas été réalisées dans un contexte épidémiologique de circulation du VOC Omicron, et compte-tenu des données de la littérature rapportant une baisse de l’activité neutralisante de l’AZD7442 sur ce VOC, l’extrapolation des résultats d’efficacité de ces études au contexte épidémiologique actuel demeure incertaine.
A noter que deux études de phase III sont actuellement en cours pour permettre de documenter l’efficacité de l’AZD7442 en traitement curatif, en particulier l’étude DISCOVERY promue par l’INSERM et une étude indépendante internationale ACTIV3. Ainsi, afin d’être en mesure d’évaluer le bénéfice/risque de l’AZD7442 dans une population cible déterminée, il convient de privilégier l’inclusion de patients dans les essais cliniques.

Mises en garde et précautions d’emploi :

Consulter le RCP de l’AP Evusheld.

Évènements cardiovasculaires et/ou thrombo-emboliques (notamment infarctus du myocarde) :

Suite à un signal de disproportion d’évènements cardiovasculaires en défaveur d’Evusheld dans les études PROVENT et TACKLE, et dans l’attente de données complémentaires de pharmacovigilance, la prudence s’impose avant d’envisager l’administration de cette bithérapie chez les patients à haut risque d’évènements cardiovasculaires.
Les patients devront être avertis des premiers symptômes d’évènements cardiovasculaires (notamment douleur thoracique, essoufflement, malaise,..) et de consulter immédiatement un médecin en cas d’apparition de ces symptômes
Le suivi des patients et la déclaration des évènements indésirables doivent être conformes aux procédures décrites dans le cadre de l’AP.

Faire une demande d'AAC (autorisation d’accès compassionnel)

Se connecter à e-Saturne pour faire une demande d'AAC

En cas d'indisponibilité d'e-Saturne

Merci de contacter la cellule AAC : aac@ansm.sante.fr

Indication(s) dans ce cadre

L’association de tixagévimab et de cilgavimab est indiquée en prophylaxie pré-exposition du Covid-19 chez les patients adultes et les adolescents (âgés de 12 ans et plus pesant au moins 40 kg) :
  • Ayant un déficit de l’immunité lié à une pathologie ou à des traitements et faiblement ou non répondeurs après un schéma vaccinal complet conformément aux recommandations en vigueur :
  • OU non éligibles à la vaccination et qui sont à haut risque de forme sévère de Covid-19.

Documents de référence dans ce cadre

Protocole d’utilisation thérapeutique et de recueil de données - Accès précoce – EVUSHELD (tixagévimab 150mg / cilgavimab 150 mg) (mars 2022) Résumé des caractéristiques du produit - EVUSHELD (tixagévimab 150mg / cilgavimab 150 mg) (mars 2022) Notice - EVUSHELD (tixagévimab 150mg / cilgavimab 150 mg) (mars 2022) Avis de l'ANSM sur le médicament Tixagévimab 150mg / Cilgavimab 150 mg, solution injectable, dans le cadre d'une demande d'AAP (01/12/2021) Avis de l'ANSM sur le médicament Tixagévimab 150mg / Cilgavimab 150 mg, solution injectable, dans le cadre d'une demande de modification d'AAP (mars 2022)