Qui sommes-nous ?
L'ANSM en bref
Nos engagements
Nos missions
Notre périmètre
Notre organisation
Déontologie et transparence
Publications institutionnelles
Rejoignez-nous !
Notre agenda
 
Disponibilité des produits de santé
Médicaments
Dispositifs médicaux
Vaccins
 
Vos démarches
Industriel
Organismes notifiés
Professionnel de santé
Patient
Chercheur
Alternatives_Illus
PUBLIÉ LE 02/12/2020 - MIS À JOUR LE 31/03/2021

Indisponibilité du médicament OCTIM (desmopressine) : mise à disposition des patients d’un guide pratique pour l’utilisation de l’alternative OCTOSTIM

A+ A-
Le médicament OCTIM 150 µg/dose (solution pour pulvérisation nasale) est indisponible au moins jusqu’à fin 2021, en raison des difficultés liées à la production. Dans l’attente, le médicament OCTOSTIM 15 µg/mL est importé d’Autriche et peut être délivré aux patients par les pharmacies hospitalières depuis le 17 août 2020. Ces médicaments sont indiqués dans la prise en charge de l’hémophilie A mineure et la maladie de Willebrand à l’exception des formes sévères.
OCTOSTIM est une solution injectable et non un spray nasal facilement utilisable. C’est pourquoi nous avons demandé au laboratoire Ferring de produire un guide pratique afin d’accompagner les patients dans l’utilisation de ce traitement à domicile. Ce guide, conçu en lien avec l’Association française des hémophiles (AFH) et les professionnels de santé concernés (filière MHEMO, Permedes et les centres de références hémophilie, maladie de Willebrand et pathologies plaquettaires), sera disponible dans chaque kit contenant la boîte du médicament OCTOSTIM remis par la pharmacie hospitalière.

Il complète la formation que les médecins doivent dispenser aux patients pour l’administration du médicament, et présente les modalités de conservation, de préparation, d’administration et des précautions d’emploi du médicament.

Il peut être téléchargé ici ou sur les sites internet de l'AFH, de la filière MHEMO, regroupant les centres de référence et les centres de ressources et de compétences des maladies hémorragiques constitutionnelles, ainsi que sur le site du laboratoire Ferring.

En lien avec cette information