Qui sommes-nous ?
L'ANSM en bref
Nos engagements
Nos missions
Notre périmètre
Notre organisation
Déontologie et transparence
Publications institutionnelles
Rejoignez-nous !
Notre agenda
 
Actualités
Nos articles
Nos campagnes
 
Bulletin officiel des actes, décisions et avis
Décisions institutionnelles
Décisions liées aux médicaments
Décisions liées aux produits sanguins et autres produits biologiques
Décisions liées aux médicaments dérivés du plasma
Décisions liées aux dispositifs médicaux et dispositifs médicaux de diagnostic in vitro
Injonctions
Décisions de police sanitaire
Sanctions financières
Avis
 
Disponibilité des produits de santé
Médicaments
Dispositifs médicaux et dispositifs médicaux de diagnostic in vitro
Vaccins
 
Vos démarches
Industriel
Organismes notifiés
Professionnel de santé
Patient
Chercheur
PUBLIÉ LE 05/01/2023 - MIS À JOUR LE 27/12/2023

Injonction n° 2022_MEDCHIM_095-INJ portant sur l’établissement de la société Recipharm Monts situé à Monts (Indre-et-Loire) au 18 rue de Montbazon

A+ A-
Prorogée par injonction n° 2023 MED CHIM 127 INJ du 26/12/2023 portant prorogation partielle 

Prise en application des articles L. 5311-1, L. 5312-4-3, L. 5313-1 du code de la santé publique


L’inspection de l’établissement de la société Recipharm Monts situé à Monts (Indre-et-Loire) au 18 rue de Montbazon réalisée du 20 au 24 juin 2022 a mis en évidence des non-conformités et des manquements importants. Ces derniers ont été notifiés à l’établissement dans une lettre préalable à injonction du 20 octobre 2022. A la suite de cette inspection et des réponses apportées par l’établissement les 15, 18, 23 et 28 novembre 2022, les non-conformités et manquements suivants ont été relevés et n’ont pas été résolus de manière satisfaisante:
  1. carences dans le système qualité et la gestion des contaminations, notamment l’absence de gestion du risque pour s'assurer de la pertinence des dispositions mises en place pour la répartition aseptique ; (Bonnes pratiques de fabrication (BPF) : points 1.12, 1.13, 5.10 et 5.23 ; Ligne directrice (LD) 1 : points 3 et 54) ;
  2. défaillances dans les conditions d’investigation relatives à la gestion des tests de répartition aseptique; (BPF : point 1.8 vii ; LD.1 : points 69 et 70) ;
  3. validation non conforme de la désinfection et de la décontamination des locaux, équipements et matériels ; (BPF : points 2.12 et 2.22 ; LD.1 : points 18, 37, 61, 62, 64, 70 et 81 ; Norme européenne EN 13697).
Au vu de ce qui précède, l’ANSM enjoint à la société Recipharm Monts :
  1. de mettre en place, dans un délai de 6 mois, une gestion du risque permettant de garantir la pertinence des dispositions mises en place pour la répartition aseptique ;
  2. de consolider, dans un délai de 3 mois, le processus d’investigation relatif à la gestion des tests de répartition aseptique et de finaliser celui relatif au test de répartition aseptique invalidé B145 ;
  3. de mettre en conformité, dans un délai de 6 mois, la validation de la désinfection et de la décontamination des locaux, des équipements et des matériels.

Fait à Saint-Denis, le 15/12/2022

Guillaume RENAUD
Directeur de l'inspection

En lien avec cette information