Qui sommes-nous ?
L'ANSM en bref
Nos engagements
Nos missions
Notre périmètre
Notre organisation
Déontologie et transparence
Publications institutionnelles
Rejoignez-nous !
Notre agenda
 
Disponibilité des produits de santé
Médicaments
Dispositifs médicaux
Vaccins
 
Vos démarches
Industriel
Organismes notifiés
Professionnel de santé
Patient
Chercheur
20210309_Rapport_sans_graphiques_Illus_170x170
PUBLIÉ LE 10/12/2021

L’ANSM est désormais chargée de fixer la liste des médicaments rétrocédés

A+ A-
La rétrocession correspond à la dispensation de médicaments par les pharmacies hospitalières aux patients non hospitalisés, par dérogation ou en complément du circuit habituel des pharmacies de ville. L’ANSM est désormais chargée de fixer et de publier la liste des médicaments rétrocédables (dite «liste de rétrocession »), compétence qui relevait auparavant du Ministère chargé de la santé.
Les médicaments concernés sont inscrits sur cette liste pour des raisons de santé publique, dans l'intérêt des patients ; il s’agit de médicaments qui présentent notamment des contraintes particulières de distribution, de dispensation ou d’administration, ou qui nécessitent un suivi particulier de la prescription ou de la délivrance.

A noter que certains médicaments peuvent être rétrocédés sans être nommément inscrits sur la liste de rétrocession : préparations magistrales ou hospitalières, médicaments bénéficiant d’un accès précoce ou compassionnel.

Notre page internet dédiée sera prochainement actualisée pour inclure la liste de rétrocession consolidée par l’ANSM.