Qui sommes-nous ?
L'ANSM en bref
Nos engagements
Nos missions
Notre périmètre
Notre organisation
Déontologie et transparence
Publications institutionnelles
Rejoignez-nous !
Notre agenda
 
Disponibilité des produits de santé
Médicaments
Dispositifs médicaux et dispositifs médicaux de diagnostic in vitro
Vaccins
 
Vos démarches
Industriel
Organismes notifiés
Professionnel de santé
Patient
Chercheur

Appareils de ventilation et de PPC Philips : conduite à tenir dans un contexte de rappel mondial

DEFAUT QUALITE - Dispositifs médicaux - PUBLIÉ LE 10/11/2021
A+ A-
Information destinée aux médecins généralistes et pneumologues
Un rappel mondial de certains appareils de ventilation et de PPC Philips, et leur remplacement, est en cours suite à l’identification d’un possible problème avec la mousse insonorisante présente dans ces dispositifs médicaux. Ces appareils, utilisés principalement à domicile, sont destinés aux patients souffrant d’apnée du sommeil ou nécessitant une assistance respiratoire. 

Nous vous informons que le remplacement des appareils de PPC a débuté. Celui des ventilateurs support de vie devrait pouvoir débuter d’ici début novembre. La société Philips estime pouvoir remplacer 50% du parc des dispositifs concernés à la fin du premier trimestre 2022, 75% à mi-2022 et 100% fin 2022. 

Dans ce contexte, nous vous rappelons la conduite à tenir définie en juillet 2021 avec les différentes sociétés savantes et associations de patients concernées.
Consultez la conduite à tenir
Quel que soit le type d’appareil utilisé, vous devez informer vos patients de ne pas arrêter leur traitement.

Nous rappelons que les pneumologues et prestataires de soins à domicile doivent prendre contact avec leurs patients afin d’organiser la réparation ou le remplacement des équipements.

Les symptômes pouvant être liés à l’utilisation des dispositifs présentant un défaut qualité sont, par exemple : des céphalées, une irritation (peau, yeux, voies respiratoires), des réactions inflammatoires, de la toux, une pression thoracique, de l’asthme et une infection des sinus.

Si un patient vous en fait part, nous vous invitons à faire une déclaration sur le portail des signalements.

  • Retrouvez les dernières informations dans notre dossier dédié
  • Lire aussi