Qui sommes-nous ?
L'ANSM en bref
Nos engagements
Nos missions
Notre périmètre
Notre organisation
Déontologie et transparence
Publications institutionnelles
Rejoignez-nous !
Notre agenda
 
Disponibilité des produits de santé
Médicaments
Dispositifs médicaux et dispositifs médicaux de diagnostic in vitro
Vaccins
 
Vos démarches
Industriel
Organismes notifiés
Professionnel de santé
Patient
Chercheur

Appareils de ventilation Philips

PUBLIÉ LE 04/11/2021 - MIS À JOUR LE 05/08/2022
A+ A-

Rappel mondial de certains appareils

L’ANSM a été informée le 10 juin 2021 par la société Philips de sa volonté de retirer et de remplacer mondialement certains ventilateurs et appareils de PPC (ventilation en pression positive continue), suite à l’identification d’un possible problème avec la mousse insonorisante présente dans ces dispositifs médicaux. En France, 370 000 patients sont concernés.
À savoir
Les ventilateurs et appareils de PPC Philips, utilisés principalement à domicile, sont destinés aux patients souffrant d’apnée du sommeil ou nécessitant une assistance respiratoire.

Comment savoir si mon appareil est concerné par le rappel ?

Votre appareil est concerné s’il a été fabriqué avant le 26 avril 2021 et fait partie de la liste des modèles Philips suivants :
  • appareils de pression positive continue (PPC) : REMstar Pro, Auto, Expert (DreamStation, PR1/SystemOne, Q-series), BiPAP Auto, DreamStation Go
  • ventilateurs avec support de vie : Trilogy100 et Trilogy200
  • ventilateurs sans support de vie : BiPAP autoSV (DreamStation, Advanced, PR1/SystemOne,C-series), BiPAP S/T et AVAPS (DreamStation, PR1, C-series) Omnilab Advanced+, BiPAP A30, BiPAP A40, BiPAP SOH)
Attention, les appareils fabriqués après le 26 avril 2021 et ceux des autres marques ne sont pas concernés. Pour connaître le modèle de votre appareil, reportez-vous aux indications figurant sur celui-ci. Si la date de fabrication n’y est pas précisée, rapprochez-vous de votre prestataire de soins à domicile ou du médecin qui vous l’a prescrit. Ces informations figurent aussi dans votre carnet de suivi, assorties du numéro de série de votre appareil.
Rappel important
Nous rappelons, en concertation avec les professionnels de santé, que les patients doivent continuer à utiliser leurs appareils. L’arrêt d’utilisation présente un risque avéré à court terme, par exemple une somnolence accidentogène, un surrisque cardiovasculaire, ou encore une aggravation de l’insuffisance respiratoire. D’après les premières données disponibles, le risque de cancer lié à l’utilisation de ces ventilateurs et appareils de PPC concernés n’est pas avéré.
Pour apporter le meilleur accompagnement aux patients utilisant ces dispositifs, nous avons associé dès l’annonce du rappel mondial à nos travaux, les associations de patients, les professionnels de santé, et des représentants de prestataires de santé à domicile (PSAD).

Nous organisons régulièrement des réunions d’échange avec les parties prenantes afin de les informer de la situation et d’établir collégialement des recommandations de prise en charge. Elles réunissent des représentants des sociétés savantes (Société de pneumologie de langue française, Société française de recherche et médecine du sommeil), des Conseils nationaux professionnels (Pneumologie, Médecine Générale), des prestataires de santé à domicile (Fédération des prestataires de santé à domicile, UPSADI, UNPDM, SNADOM), la Fédération Antadir et les associations de patients concernées (France Assos Santé, AFM Téléthon, Fédération française des diabétiques, FFAAIR, Vaincre la Mucoviscidose, ELLyE).

Dans le cadre du suivi de la situation, la société Philips est régulièrement auditionnée par l’ANSM et les parties prenantes. Le fabricant doit également nous fournir un état des lieux mensuel du déploiement des machines de remplacement en France.

Depuis l’annonce de ce rappel, nous sommes également mobilisés en lien avec nos partenaires européens pour construire et mener une action commune afin que la société Philips tienne ses engagements.

En lien avec ce dossier thématique