Qui sommes-nous ?
L'ANSM en bref
Nos engagements
Nos missions
Notre périmètre
Notre organisation
Déontologie et transparence
Publications institutionnelles
Rejoignez-nous !
Notre agenda
 
Bulletin officiel des actes, décisions et avis
Décisions institutionnelles
Décisions liées aux médicaments
Décisions liées aux produits sanguins et autres produits biologiques
Décisions liées aux médicaments dérivés du plasma
Décisions liées aux dispositifs médicaux et dispositifs médicaux de diagnostic in vitro
Injonctions
Décisions de police sanitaire
Sanctions financières
Avis
 
Disponibilité des produits de santé
Médicaments
Dispositifs médicaux et dispositifs médicaux de diagnostic in vitro
Vaccins
 
Vos démarches
Industriel
Organismes notifiés
Professionnel de santé
Patient
Chercheur
20210309_Tensions_approvisionement_Illus_170x170
PUBLIÉ LE 02/08/2019 - MIS À JOUR LE 15/03/2021

Point de situation sur la disponibilité des corticoïdes oraux en France : prednisone, prednisolone

A+ A-

Le numéro vert dédié à ce sujet est désormais fermé.

L’ANSM est mobilisée depuis plusieurs mois afin d’assurer la continuité de l’accès aux corticoïdes oraux pour les patients et les professionnels de santé, dans un contexte de tensions d’approvisionnement. Les différents acteurs de la chaîne de production et de distribution de ces médicaments ont ainsi été réunis à trois reprises par l’ANSM afin de recueillir leurs explications et mobiliser les actions à mener.
Depuis, selon les informations recueillies auprès de ces opérateurs, la situation s'améliore progressivement et les besoins sont globalement couverts au niveau national. Près de 300 000 boites de corticoïdes oraux sont ainsi dispensées chaque semaine, ce qui correspond globalement aux quantités dispensées sur la même période de l’année 2018. Des spécialités importées d’autres pays européens devraient aussi être disponibles dans les prochaines semaines.

Certains patients peuvent encore rencontrer des difficultés à se procurer des corticoïdes oraux du fait de tensions d’approvisionnement au niveau local. Les patients peuvent également se voir délivrer des spécialités différentes de celles dont ils ont l’habitude (laboratoire différent, comprimés orodispersibles au lieu d’effervescents, dosages différents…). Les associations de patients et professionnels de santé concernés ont notamment été informés de cette situation le 25 juillet 2019 par l’ANSM.

Dans ce contexte de tensions d’approvisionnement, la livraison aux officines des corticoïdes oraux est désormais assurée par le circuit de distribution des grossistes-répartiteurs. Les laboratoires ne pratiquent donc plus de vente de directe aux pharmacies, à l’exception des dépannages d’urgence. Cette distribution est plus à même de garantir une livraison régulière et équitable de chaque pharmacie sur le territoire.

De plus, les grossistes-répartiteurs ne peuvent pas exporter ces médicaments vers d’autres pays ou les vendre à des exportateurs.

L’ANSM maintient un suivi rapproché hebdomadaire de la situation pour s’assurer auprès des différents acteurs que la situation revienne complètement à la normale le plus rapidement possible.

En lien avec cette information