Qui sommes-nous ?
L'ANSM en bref
Nos engagements
Nos missions
Notre périmètre
Notre organisation
Déontologie et transparence
Publications institutionnelles
Rejoignez-nous !
Notre agenda
 
Bulletin officiel des actes, décisions et avis
Décisions institutionnelles
Décisions liées aux médicaments
Décisions liées aux produits sanguins et autres produits biologiques
Décisions liées aux médicaments dérivés du plasma
Décisions liées aux dispositifs médicaux et dispositifs médicaux de diagnostic in vitro
Injonctions
Décisions de police sanitaire
Sanctions financières
Avis
 
Disponibilité des produits de santé
Médicaments
Dispositifs médicaux et dispositifs médicaux de diagnostic in vitro
Vaccins
 
Vos démarches
Industriel
Organismes notifiés
Professionnel de santé
Patient
Chercheur

Les problèmes signalés par les patients

PUBLIÉ LE 04/11/2021 - MIS À JOUR LE 21/10/2022
A+ A-
Nous suivons avec attention les signalements des vigilances. Entre le 1er juin 2021 et le 26 septembre 2022, 2988 déclarations de matériovigilance ont été rapportées avec les appareils de PPC et 86 déclarations pour les ventilateurs. Parmi ces déclarations, 63 % ont été notifiées par des prestataires de santé à domicile et professionnels de santé,  32,4 % par des usagers et 4,6 % par le fabricant.

Les effets rapportés concernent majoritairement des céphalées, de la toux, des irritations et des gênes respiratoires. 159 déclarations mentionnent des tumeurs bénignes ou malignes (cancers, nodules, lymphomes, etc.). A ce jour, le risque de cancer lié à l’utilisation de ces ventilateurs et appareils de PPC n’est pas avéré : les informations disponibles, dont les données de matériovigilance, ne permettent pas d'établir un lien entre l’exposition aux appareils de ventilation et la survenue de ces maladies.

Ces données ont nourri l’expertise du groupe d’experts avec les autres données disponibles (données de la littérature, études fournies par Philips, etc.) lors du CST qui a eu lieu le 8 juin 2022.
 
Consultez les conclusions du CST