Qui sommes-nous ?
L'ANSM en bref
Nos engagements
Nos missions
Notre périmètre
Notre organisation
Déontologie et transparence
Publications institutionnelles
Rejoignez-nous !
Notre agenda
 
Disponibilité des produits de santé
Médicaments
Dispositifs médicaux et dispositifs médicaux de diagnostic in vitro
Vaccins
 
Vos démarches
Industriel
Organismes notifiés
Professionnel de santé
Patient
Chercheur

Finastéride 1 mg et chute de cheveux

PUBLIÉ LE 06/07/2022
A+ A-

Préambule

L’alopécie est le terme médical désignant la chute des cheveux, également appelée calvitie. Lorsqu'elle se caractérise par une chute progressive des cheveux qui débute au niveau du haut du crâne et des tempes (golfes temporaux), puis qui peut s’étendre, on parle d’alopécie androgénétique. Cette alopécie est liée à une combinaison entre des facteurs génétiques et l’action d'une hormone spécifique, la dihydrotestostérone (DHT).

L’alopécie androgénétique est fréquente chez l'homme. Elle correspond à une évolution naturelle de la chevelure. Ce n’est donc pas une maladie.

Lorsque cette alopécie représente une gêne importante, un accompagnement médical peut être envisagé, avec prise d’un médicament. Parmi les traitements médicamenteux disponibles, le finastéride 1 mg peut constituer une option thérapeutique. Les médicaments qui contiennent du finastéride 1 mg sont Propecia et ses génériques.

Mais l’utilisation de finastéride 1 mg nécessite de respecter certaines précautions compte-tenu de la nature de certains effets indésirables auxquels expose ce médicament.
Des informations sur l’utilisation du finastéride 1 mg sont détaillées dans ce dossier.

Qu’est-ce que le finastéride 1 mg ?

Le finastéride 1 mg (Propecia et génériques) est un médicament indiqué dans le traitement des stades peu évolués d'alopécie androgénétique uniquement, chez l'homme âgé de 18 à 41 ans. Il est contre-indiqué chez la femme.

Les médicaments contenant du finastéride à la dose de 1 mg (Propecia et génériques) contribuent à stabiliser le processus de l’alopécie.

Seuls les hommes à des stades peu évolués de l'alopécie, sans calvitie complète, peuvent espérer une amélioration avec ce traitement.
La dose recommandée est de un comprimé d’1 mg une fois par jour. Il est inutile d’augmenter la dose dans l’espoir d’une efficacité plus rapide ou plus importante. De même, il est inutile de diminuer la dose pour éviter l’apparition d’effets indésirables ou pour réduire leur intensité.

Propecia et ses génériques peuvent être prescrits par tous les médecins.

L’action du finastéride est hormonale ; il s’agit d’une substance anti-androgène qui diminue la formation d’une hormone produite naturellement par l'organisme à partir de la testostérone : la dihydrotestostérone (DHT). La DHT favorise la pilosité sur le corps mais, à l'inverse, elle peut conduire à l'apparition d'une calvitie car cette hormone contribue à réduire la repousse du cheveu et à diminuer son volume.
En empêchant la formation de la DHT dans l’organisme, le finastéride peut stabiliser la chute des cheveux.

Chez l'homme la DHT est impliquée dans le développement des caractères sexuels secondaires (pilosité corporelle, masse musculaire...), ainsi que dans les fonctions reproductrices. De ce fait, bien que l’action recherchée du finasteride soit la réduction du taux de DHT au niveau des follicules pileux, d’autres organes peuvent être impactés.

Si les médicaments à base de finastéride 1 mg parviennent, dans certains cas, à lutter contre l’alopécie androgénétique,  l’action hormonale du finastéride pourrait être à l’origine d’effets indésirables parfois sévères, en particulier d’ordre psychique, sexuel ou physique.
Il est important de connaitre ces effets indésirables avant de débuter un traitement et de pouvoir les reconnaitre dès leur apparition.