Qui sommes-nous ?
L'ANSM en bref
Nos engagements
Nos missions
Notre périmètre
Notre organisation
Déontologie et transparence
Publications institutionnelles
Rejoignez-nous !
Notre agenda
 
Disponibilité des produits de santé
Médicaments
Dispositifs médicaux et dispositifs médicaux de diagnostic in vitro
Vaccins
 
Vos démarches
Industriel
Organismes notifiés
Professionnel de santé
Patient
Chercheur

Information pour les professionnels de santé à propos du finastéride 1 mg

PUBLIÉ LE 06/07/2022
A+ A-

Information pour les prescripteurs

Vous devez veiller à écarter les causes d’alopécie qui ne seraient pas d’origine androgénétique pour limiter les prescriptions inadaptées de finastéride 1 mg.
Certains centres spécialisés peuvent proposer un trichogramme qui consiste à arracher quelques cheveux dans deux ou trois localisations du cuir chevelu afin de mieux comprendre la nature de l’alopécie.

Il est important de discuter avec votre patient des différentes alternatives existantes pour traiter une alopécie.

S'il présente effectivement une alopécie androgénétique et que la prescription de finastéride est envisagée, les points suivants sont à prendre en compte.

Lors de l’initiation du traitement

  • Respectez les conditions d’utilisation de l’autorisation de mise sur le marché (AMM) :
    • prescription uniquement chez l’homme (contre-indication chez la femme) ;
    • pas de prescription avant 18 ans et arrêt du traitement au-delà de 41 ans.
  • Interrogez votre patient sur ses antécédents avec une attention particulière sur ses antécédents psychologiques, et sur d’éventuels troubles sexuels.
  • Sensibilisez-le aux effets indésirables possibles, en particulier sexuels et psychiques, et à l’importance de rester attentif aux éventuelles modifications de son humeur ou à tout autre signe qui pourrait l’inquiéter, même s’ils sont intimes et qu’il peut être difficile d’en parler.
  • Invitez votre patient à consulter rapidement s’il présente des effets indésirables.
  • Discutez du désir d’enfant et informez-le du possible impact sur la fertilité et sur la nécessité d’anticiper un projet de parentalité en cas de prise de finastéride.
  • Informez-le sur le fait qu’en général 3 à 6 mois de traitement sont nécessaires pour observer une stabilisation de la chute des cheveux.
  • Précisez à votre patient qu’il est inutile d’augmenter la dose de finastéride 1 mg dans l’espoir d’une efficacité plus rapide ou plus importante. De même, il est inutile de diminuer la dose de finastéride pour éviter l’apparition d’effets indésirables ou pour réduire leur intensité.
  • Compte tenu de la nature des effets indésirables, en particulier d’ordre psychique, il est conseillé de programmer une consultation de suivi dans les trois mois après l’instauration du traitement pour évaluer sa bonne tolérance, puis régulièrement (par exemple tous les 6 mois) au cours du traitement, en indiquant à votre patient qu’il est nécessaire de reconsidérer la prescription en cas d’apparition d’effets indésirables ou de diminution de l’efficacité.
  • Remettez à votre patient la fiche d’information à son intention
  • Proposez-lui un temps de réflexion.
  • En raison de l’absence de données concernant l’association de finastéride et de minoxidil topique, cette association n’est pas recommandée dans le traitement de l’alopécie androgénétique.

En cours de traitement

  • Il est important de réévaluer systématiquement la pertinence de la poursuite du traitement lors de chaque consultation de suivi de ce traitement, et de vérifier qu’il est bien toléré.
  • Si le traitement est mal toléré, vous devez l’arrêter et envisager, si nécessaire, une prise en charge pluridisciplinaire selon la nature des effets indésirables observés.
  • N’oubliez pas de déclarer les effets indésirables

 

Information pour les pharmaciens

En début de traitement

En cours de traitement

  • Demandez à votre patient s’il tolère bien le traitement.
  • S'il évoque un problème psychique (sentiment de tristesse, d’anxiété, de fatigue, de difficulté à se concentrer…), le traitement ne doit pas être poursuivi sans un nouvel avis médical.
  • Si votre patient évoque l’apparition de troubles sexuels ou de tout autre effet indésirable, invitez-le à les signaler rapidement à son médecin qui évaluera l’opportunité de poursuivre ou d’arrêter ce traitement.
  • N’oubliez pas de déclarer les effets indésirables, si vous êtes informés de tels effets qui n’auraient pas déjà été déclarés.
  • Remettez au patient la fiche d'information patient s’il ne l’a pas déjà reçue.

Information pour les professionnels de santé, autres que le médecin prescripteur

N’oubliez pas que le finastéride 1 mg a une action hormonale et peut entrainer des troubles psychiques et des troubles sexuels. Ces troubles peuvent nécessiter l’arrêt du traitement et la mise en place d’une prise en charge pluridisciplinaire.



Nos communications auprès des patients et des professionnels de santé

Plusieurs communications ont été faites depuis 2012 pour alerter au fil du temps sur les risques d’effets indésirables associés à l’utilisation de finastéride 1 mg et la conduite à tenir, à la fois pour les patients et les professionnels de santé.