Consignes d’utilisation des vaccins anti grippaux chez les enfants : Attention à la confusion entre InfluvacTetra pour adultes et Influvac destiné aux enfants - Point d'Information

29/10/2018
L’ANSM a eu connaissance d’erreurs de délivrance et d’injection du vaccin Influvac Tetra (Mylan) à des enfants de moins de 18 ans alors que ce vaccin n’est pas indiqué pour cette tranche d’âge.
Ces erreurs n’ont pas entrainé de conséquence pour la santé des patients.
Si par erreur, le vaccin Influvac Tetra est administré à un enfant de moins de 18 ans, il n’y pas lieu de mettre en place une surveillance médicale particulière.L’ANSM rappelle que seuls les vaccins VaxigripTetra, Fluarix Tetra ou Influvac (trivalent) sont indiqués chez l’enfant entre 6 mois et 17 ans.

Quatre vaccins grippaux sont disponibles pour la campagne de vaccination 2018-2019 :

Nom du vaccin Type de vaccin Population ciblée
  • VaxigripTetra (Sanofi Pasteur)
  • Fluarix Tetra (GSK)
Tétravalent
(2 souches de virus type A et de 2 souches de virus type B)
Enfants à partir de 6 mois et adultes
  • Influvac Tetra (Mylan)
Tétravalent 
(2 souches de virus type A et de 2 souches de virus type B)
 Adultes à partir de 18 ans
  • Influvac (Mylan)
Trivalent 
(2 souches de virus type A et de 1 souche de virus type B)
 Enfants à partir de 6 mois et adultes

Si par erreur, le vaccin Influvac Tetra est administré à un enfant de moins de 18 ans, il n’y pas lieu de mettre en place une surveillance médicale particulière.
Ce vaccin diffère du vaccin Influvac uniquement par l’ajout d’une souche de virus B présente dans les autres vaccins tétravalents. Ce vaccin devrait disposer d’une indication chez l’enfant à partir de 3 ans très prochainement.

L’ANSM rappelle que des réactions indésirables bégnines peuvent survenir à la suite de l’administration d’un vaccin anti grippal.
Les réactions les plus fréquemment rapportées lors de l’administration chez les enfants et adolescents des vaccins anti grippaux sont des réactions au site d’injection à type d’érythème et douleur ainsi que des fièvres (environ 15% des cas). 

 

 Les patients et les professionnels de santé peuvent déclarer tout effet indésirable suspecté d’être lié à un médicament, directement sur le portail :  signalement-sante.gouv.fr